Senefelder Misset, X-Media Solutions, tijdschriften, drukkerij, vellen offset, rotatie offset
La surcapacité perpétuelle que connaît l'industrie du papier européenne a entraîné le retrait de la capacité de certains fabricants du marché. L'industrie s'efforce de s'adapter au recul de la consommation de papier. Voici un aperçu des récents développements observés dans l'industrie du papier européenne.

Sappi
La surcapacité en Europe est la plus importante sur le marché du papier couché sans bois (papiers fins).Les initiés évaluent la surcapacité à 1,7 million de tonnes sur ce marché.Sappi a donc décidé de fermer son usine de papier de Nimègue, après près de 100 ans d'existence. Cette usine du groupe sud-africain a une capacité annuelle de 240 000 tonnes.Cette fermeture entraîne la disparition de 192 emplois. Sappi est toujours à la recherche d'un acheteur. Les machines à papier peuvent également servir à la fabrication d'emballages. En effet, le marché des papiers/substrats de conditionnement est en expansion.Les autres sites majeurs de production de Sappi sont Maastricht, Lanaken (Belgique) et Gratkorn (Autriche).

Norske Skog
À une centaine de kilomètres en amont de Nimègue, le fabricant de papier norvégien Norske Skog a annoncé qu'il allait arrêter une machine à papier. Cette machine produit près de 225 000 tonnes de MC sans bois (LWC) par an.Sur le site de Duisburg/Walsum, l'autre machine à papier, d'une capacité de 200 000 tonnes, reste en fonctionnement. Une partie de la production sera reprise par le site de production de Brück en Autriche.

UPM et StoraEnso
Lorsque deux éléphants se mettent à danser ensemble, la terre tremble... UPM et StoraEnso sont en pourparlers sur une collaboration profonde visant à diminuer la surcapacité qui asphyxie le marché du papier. La tournure que prendra cette collaboration reste inconnue à ce jour. La capacité combinée de ces deux géants représente environ 40% du marché total européen. La rumeur laisse entendre que les sites de production pourraient être intégrés à une nouvelle joint-venture.Dans cette joint-venture, UPM bénéficierait d'un rôle de contrôle au vu de l'ampleur de la division papier. Affaire à suivre.

Senefelder Misset et les développements
Sappi comme Norske Skog figurent parmi les plus gros fournisseurs de Senefelder Misset. La proximité de leurs sites de production revêt une importance capitale pour nous. Nos clients exigent toujours plus de flexibilité. Des délais de livraison courts s'avèrent donc essentiels.C'est pour ces raisons que nous traitons essentiellement avec des fabricants de papier situés dans un rayon de 300-400 kilomètres autour de Doetinchem. Pour le moment, nous ne nous inquiétons pas des fermetures prévues de Sappi et Norske Skog. Les développements liés à UPM et StoraEnso nous créent plus de soucis en termes de délais de livraison et de risque de hausse des prix du papier. Mais pour l'heure, l'affaire n'est pas encore dans le sac.

Contenu connexe: Opdikkend papier