Senefelder Misset, X-Media Solutions, tijdschriften, drukkerij, vellen offset, rotatie offset
Bon nombre de nos clients se perdent dans la multitude de types de papiers existant.La confusion est souvent accentuée par le fait que les imprimeurs, grossistes en papier et fabriques de papier multiplient les noms de marques. Vous trouverez ci-dessous un aperçu des types de papier qui se distinguent sur le marché.La liste commence par la « plus mauvaise » qualité et donc le type le plus économique.

Le papier-journal « Newsprint »
Il s'agit en réalité du papier-journal utilisé chaque jour pour les quotidiens comme NRC, De Telegraaf et De Gelderlander. Le poids le plus courant est 48,8 grammes. Le papier-journal le plus lourd pèse 52 grammes. Ce papier est non-couché et moins adapté à l'impression heatset-offset. Le résultat en pleines couleurs est souvent décevant. De par sa blancheur plus faible, il convient mieux au cold-set.

Papier-journal amélioré « Improved Newsprint »
Son nom parle de lui-même : un papier-journal amélioré. Dans le procédé de rotation heatset, les résultats d'impression sont satisfaisants sur certains types de papiers. Ce sont néanmoins toujours des types non-couchés sur lesquels l'encre d'impression « s'enfonce ». En bref, un beau résultat d'impression homogène et brillante est quasiment impossible avec ce type de papier. Certaines sortes sont bouffantes. La blancheur varie également considérablement entre ISO 60 et 75. Les grammages s'étendent de 45 à 60 grammes.

SC/Super Calanderd
Ce papier trouve son origine dans l'impression en héliogravure et est aujourd'hui encore utilisé pour de gros tirages. La plupart des magazines de télévision des Pays-Bas sont imprimés sur ce papier. Le calandrage du papier de base (le papier est comme « repassé » sur des rouleaux) crée une surface plus lisse et brillante. L'inconvénient est le volume car le papier semble souvent « mou ». Toutefois, il constitue un choix intéressant en termes de prix pour les médias de masse. La qualité du papier SC est très variable. Il existe des qualités moyennes mais également très élevées. Les grammages varient entre 45 et 60 grammes environ. Les blancheurs peuvent considérablement varier selon les usines, la blancheur maximale étant ISO 80.

MFC/Machine Finished Coated
Le papier de base est revêtu d'une couche enduite ou revêtement. Cette couche améliore la structure de surface du papier. Le revêtement se compose de carbonate de calcium et/ou de kaolin. Il en résulte un très bon papier à imprimer. Le bouffant du papier constitue un à-côté agréable. Le bouffant standard est 1,2 mais il existe également en 1,35 ou 1,55.
Le papier est disponible en différents grammages allant de 48 à 70 grammes et est largement utilisé pour divers magazines célèbres comme Voetbal International, Elsevier et de nombreuses revues professionnelles. Le bouffant épais a pour avantage de diminuer le grammage requis en produisant néanmoins un magazine bien épais.

MC à base de bois/LWC
Ce papier est, de loin, celui le plus utilisé par Senefelder Misset. La grande différence avec le MFC réside dans le revêtement/la couche superficielle appliqué off-line. Ainsi, la surface, combinée au calandrage, est bien plus lisse et brillante. Cela garantit un excellent résultat d'impression. Ce type est disponible en plusieurs blancheurs. Nous conseillons toujours à nos clients de choisir le MC à base de bois extra blanc. Ce type de papier offre le meilleur rapport qualité/prix et est disponible en satiné, finition soie et mat. Les grammages usuels commencent à 51 grammes et terminent à 90 grammes (sauf exceptions). Ce papier, à l'excellent rapport qualité/prix, la blancheur élevée (ISO 85-87) et la bonne opacité (translucidité), est idéal pour de nombreux magazines. Les marques les plus usitées sont Royal Press 400, Terrapress ou Norcote Super.

MC pratiquement sans bois
Pour ceux qui fixent des exigences de blancheur et d'opacité encore plus élevées, le type de papier pratiquement sans bois constitue le choix idéal. Les clients qui optent pour ce type de papier choisissent la qualité absolue. Senefelder Misset utilise de préférence Novapress de StoraEnso : un papier sublime d'une très grande blancheur ISO 96-100 (selon le grammage) et un excellent résultat d'impression. Il est disponible dans une variante satinée et soie. Pour les grammages plus faibles, nous recommandons ce type de papier à la place d'une sorte sans papier. Généralement, pour un grammage de 90, la translucidité est bien supérieure à celle d'une sorte sans bois. Voici quelques exemples de journaux qui utilisent ce type de papier : Happinez et Misset Horeca.

MC sans bois
Le terme sans bois paraît surprenant. Tous les types de papiers mentionnés ci-dessus sont fabriqués à base de chutes de bois/copeaux/déchets de sciure. Environ 25 à 30 pourcent de la masse de bois séché se compose de lignine. Dans le cadre de la fabrication de types sans bois, la lignine est supprimée et le papier est fabriqué uniquement à base de cellulose (bleached Kraft). Dans le procédé rotation-offset, le grammage minimum est 90 grammes, avec un maximum de 350 grammes (feuilles). Les types sans bois se caractérisent par une très grande blancheur, une structure de surface fantastique et une opacité moyenne à des faibles grammages (90-100 g). MC sans bois est disponible dans les variantes satiné, soie et mat.

Offset sans bois
Ce type de papier est en plein essor en raison de son caractère unique. Sa très grande blancheur et sa structure de surface grosse lui donnent un look moderne et chic. Son grand volume incite également les clients à retenir ce type de papier. Nous conseillons de choisir un grammage minimal de 90 g/m² en raison de la grande translucidité et absorption de l'encre. Ce type de papier est disponible en différentes qualités. Nous recommandons les types Printspeed et Crown offset.

Auteur: Robert Busch
Contenu connexe: Opdikkend papier